EO4REDD

cliquez sur le logo pour l'agrandir

Earth Observation For Reducing Emissions from Deforestation and forest Degradation
EO4REDD: un outil pour la surveillance des efforts de réductions des émissions de carbone

EO4REDD est un projet de recherche financé par le Service Public de Wallonie. Il a démarré en novembre 2011 pour une durée de deux ans, avec la possibilité d’une extension d’un an.

Contexte et bien fondé

Les forêts constituent un véritable stock à carbone (CO2) et jouent donc un rôle clé dans l’équilibre du climat mondial, agissant soit comme des puits (plantations) ou des sources de CO2 (déforestation).

Sous l’impulsion de l’initiative internationale du REDD+ et l’émergence d’un véritable marché du carbone forestier en croissance exponentielle, de nombreux projets agroforestiers, de conservation des forêts et de foresterie durable, ont vu le jour.

Les outils d’observation de la Terre (satellitaires ou aériens) sont les seuls outils capables de fournir des informations géo-localisées et de couvrir rapidement de larges territoires forestiers locaux, régionaux ou nationaux.

Stratégie et Objectifs

C’est dans ce contexte que Walphot et d’autres entreprises wallonnes ont choisi de s’associer autour du projet EO4REDD , afin de développer un service économique, fiable et robuste, pour mesurer l’évolution des stocks de carbone forestier.

Ce label de qualité permettra de faire reconnaître la méthodologie développée par Walphot et ses partenaires dans ce nouveau domaine d’application, et peut-être un jour d’envisager une transposition dans une filière de commercialisation et de production.

Le service offert est le travail d’un consortium multidisplinaire qui s’organise de la façon suivante : (1) Walphot SA : leader de consortium et responsable des tâches de télédétection et photogrammétrie ; (2) N.A.D.A.R. SPRL : Conception d’équipements et acquisition de données aéroportées ; (3) Cap Conseil : analyse de marché, normes et certifications du service ; Climact : définition d’un projet compatible avec les lignes directrices énoncées par Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et les exigences du marché volontaire du carbone

Cliquez sur le logo pour l'agrandirCliquez sur le logo pour l'agrandirCliquez sur le logo pour l'agrandir

Le consortium travaille en collaboration avec l’Université Catholique de Louvain (UCL), l’Observatoire Satellitale des forêts d’Afrique Centrale (OSFAC) basé à Kinshasa, et le Centre de géosciences - MINES ParisTech (ARMINES).

Cliquez sur le logo pour l'agrandirCliquez sur le logo pour l'agrandirCliquez sur le logo pour l'agrandir


Description du service

Le service consiste à mesurer la superficie et l’intensité des changements forestiers observés sur les images satellitaires à très hautes résolutions, puis à multiplier ces changements par un facteur d’émission ou d’absorption selon le cas.

Le service est conforme aux normes, exigences et standards existants ou en cours de définition. Par exemple, il inclut un système d’assurance et de contrôle de la qualité, comme formulé par la CCNUCC.

Le consortium propose de développer plusieurs services modulables en fonction des besoins, avec leurs produits associés. Le niveau de précision des produits développés est documenté ; il varie en fonction des niveaux de qualité et de précision exigés.

Le consortium utilise des outils statistiques pour améliorer et quantifier la qualité de ses produits ou traitements : (1) la géostatistique, comme outil pour améliorer la détection des changements forestiers et quantifier les incertitudes liées aux modèles et données utilisées ; (2) les statistiques classiques, utilisées essentiellement dans la validation.

Les méthodes sont développées sur une zone test située en République démocratique du Congo, à partir de données satellitaires optiques à très hautes résolutions (RapidEye, Quickbird-2 et WorldView-2), des images aériennes digitales et des données de terrain.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter notre fichier pdf de présentation du projet EO4REDD.